Multicolonnage en FLOAT 04
ASA Lille1 [() Pour activer le formulaire des langues au lieu du menu, dcommenter la bloc qui suit - preferable pour les sites avec beaucoup de langues
ASA - Universite´ Lille 1
Association de Solidarite´ des Anciens
Universite´ Lille 1 - Sciences et Technologies

2014 - Moscou - St Petersbourg [F.WALLET] (10 - 21 juin)

samedi 10 janvier 2015 par F.WALLET

Croisière MOSCOU - St PETERSBOURG

Impressions de Russie : croisière Moscou-Saint-Pétersbourg (10-21 juin 2014)

Premier voyage de l’ASA : Saint-Pétersbourg en 1999, 15 personnes (il avait fallu s’associer à des ingénieurs de l’ENSAM pour bénéficier du tarif de groupe) ; croisière de 2014, 86 collègues.

Nous pouvons mesurer le succès de l’ASA qui n’a fait que grandir en 15 ans…

Notre voyage se divise tout naturellement en trois parties : tout d’abord Moscou où nous attendait la moitié du groupe car il avait fallu effectuer le vol dans deux avions, étant donné notre nombre, puis la croisière proprement dite (plus de 1 300 kilomètres de navigation) et Saint-Pétersbourg.

Après notre arrivée à l’aéroport de Moscou, l’accueil à bord du Maxime Gorki a commencé par la traditionnelle cérémonie du « pain et du sel » suivie d’une réunion d’information et de notre premier repas à bord.

Le lendemain, après un tour panoramique du centre historique de la capitale (Kitaï-Gorod, Place Rouge dominée par la cathédrale Saint-Basile-le-Bienheureux, construite entre 1555 et 1561), nous avons traversé le célèbre magasin Goum qui ressemble maintenant à nos grands magasins. Nous avons ensuite visité le monastère Novodievitchi (XVIe siècle, inscrit au patrimoine de l’UNESCO) où nous avons admiré fresques et icônes. Nous reverrons des icônes splendides tout au long de notre séjour. Puis nous avons parcouru le cimetière situé non loin du monastère où se trouvent les sépultures de personnages célèbres tels que Rostropovitch et même Yeltsine et Krouchtchev. C’est un peu le Père Lachaise de Moscou…

La visite du Kremlin est surprenante. C’est, en effet, une véritable cité fortifiée (XVe siècle) dont l’enceinte s’étend sur 2 235 km et comportant 20 tours ; la tour Spasskaïa est l’entrée d’apparat. C’est le siège du gouvernement, certes, mais renferme cinq églises qui sont toutes magnifiques. Nous n’en avons visité qu’une, la cathédrale de l’Assomption, surmontée de cinq imposants dômes dorés (construite entre 1475 et 1479 par Fioravanti). Le trône sur lequel Ivan le Terrible assistait aux offices s’y trouve encore. La journée s’est terminée par un tour de Moscou by night jusqu’au mont des Moineaux où se trouve la gigantesque université Lomonossov s’étendant sur 330 ha avec une flèche de 303 m (le plus grand des sept gratte-ciel « staliniens ») et surtout une visite du célèbre métro dont les stations sont un véritable musée. On en parle beaucoup, mais il faut le voir…

Il n’était pas question lors d’un séjour aussi court de voir tous les musées de la capitale : la matinée du lendemain fut consacrée à la galerie Tretiakov où la richesse des collections offre un panorama de l’art russe du XIe siècle à nos jours. Beaucoup ont admiré les icônes et je suis persuadé que nombreux étaient ceux qui découvraient des peintres du XIXe siècle tels que Repine, Vroubel, Chichkine, Ivanov, Sourikov ou Serov…

Un seul regret à Moscou : nous n’avons pas pu traverser la Place Rouge jusqu’au mausolée Lénine car on installait des tribunes pour la fête nationale qui avait lieu le jour suivant.

L’après-midi commença la croisière proprement dite par l’appareillage vers Ouglitch. On emprunte d’abord le canal de Moscou qui permet de rejoindre la Volga. Nous passons notre première écluse ; c’est un spectacle intéressant qui deviendra habituel car je crois qu’il y a une vingtaine d’écluses… Naturellement, après l’accueil par le commandant nous faisons l’exercice traditionnel d’essai des gilets de sauvetage, ce qui est toujours l’occasion de prendre quelques photos amusantes… Au passage on nous montre une église immergée lors de l’aménagement des voies d’eau et des lacs de retenue (cela me rappelle les villages noyés lors de la construction des barrages hydro-électriques dans les Alpes).

À Ouglitch, ville où mourut le fils d’Ivan le Terrible en 1591, nous visitons le kremlin avec l’église de Saint-Dimitri-sur-le-Sang et la cathédrale de la Transfiguration où nous avons droit à un petit concert donné par un choeur liturgique.

Nous voguons ensuite vers Yaroslavl, ville qui fait partie de l’Anneau d’Or, fondée en 1010. Visite du monastère de la Transfiguration du Sauveur, de l’église Saint-Élie, de l’église Saint-Nicolas-le-Thaumaturge où il y a des fresques remarquables. Notre promenade dans la ville placée sous le signe de l’ours nous fait même assister à une parade militaire qui clôture une remise de diplôme à des élèves officiers. Pendant ce temps quelques uns iront voir les icônes de la cathédrale de la Dormition à Rostov.

L’escale suivante est Goritsy où nous parvenons après avoir navigué sur le réservoir de Rybinsk, véritable lac, pour rejoindre la Cheksna qui fait partie du système Volga-Baltique. Nous avons pu voir la vie d’un village russe en visitant l’école sous la conduite d’une élève, admirer les maisons de bois peintes de couleurs vives et boire le thé chez l’habitant.

Du monastère de la Résurrection qui existait là, il ne reste que quelques bâtiments vétustes : le site est en reconstruction mais plusieurs d’entre nous vont voir le monastère de Saint-Cyrille-du-lac-Blanc qui possède une riche collection d’icônes.

Après Goritsy, nous gagnons l’île de Kiji en traversant le lac Blanc puis le lac Onega (248 km de longueur, 89 km de largeur, deuxième lac d’Europe, après le lac Lagoda). Nous sommes alors en Carélie, région où on exploite la forêt : d’énormes piles de bois marquent le paysage. À Kiji, toute petite île, l’architecture en bois du XVIIIe siècle est remarquable. Le musée en plein air est d’ailleurs classé au Patrimoine de l’humanité par l’UNESCO. Nous visitons, bien sûr, la merveilleuse église de la Transfiguration construite en sapin sans l’aide d’aucun clou. Ses 22 bulbes en aisseaux (écailles) de tremble reflètent les nuances et les variations du ciel. Dans l’enclos paroissial se trouve également l’église de l’Intercession avec ses ornements en bois patiné et ses icônes naïves. La visite du musée en plein air laisse imaginer la vie en Russie du nord, du Moyen Âge au XIXe siècle, avec ses isbas, ses granges, ses moulins, ses saunas…

Arrivés à Saint-Pétersbourg nous avons fait la visite panoramique de la ville où les palais, les places, les larges perspectives ont été restaurées pour le tricentenaire. La ville me paraît encore plus belle que lors du premier voyage de l’ASA il y a quinze ans. Visite de Saint-Nicolas-des-Marins puis de la forteresse Pierre et Paul avec sa cathédrale qui abrite les tombeaux de tous les empereurs de Russie. Nous avons vu la collégiale de la Résurrection, au couvent de Smolny, chef-d’oeuvre de l’architecture baroque, puis une promenade en bateau sur la Neva et les canaux – on appelle la ville la Venise du Nord – nous a montré les bâtiments sous un autre angle ; nous passons près du croiseur Aurora (transformé en musée), d’où fut tirée, le 25 octobre 1917, la salve d’artillerie qui déclencha l’assaut du palais d’Hiver et qui est amarré près de l’académie navale.

En attendant le Maxime Gorki nous avons assisté à un très beau spectacle folklorique et après le repas à l’hôtel Moscou, nous avons pu nous promener dans la ville puis voir la levée des ponts sur la Neva. Certains sont même allés assister à un ballet au théâtre de la Comédie musicale (Le Lac des Cygnes).

Le lendemain est consacré au musée de l’Ermitage dont les collections sont impressionnantes. Sur les quelques 3 millions d’oeuvres 60 000 seulement peuvent être exposées dans les 400 salles. Il est bien évident qu’on ne peut en voir que quelques unes, comme, par exemple, la très riche collection de Rembrandt, de peinture hollandaise du XVIIe siècle et d’impressionnistes français…

Le même jour la visite du splendide palais Catherine, à Pouchkine (ancien nom : Tsarskoïe Selo), à 27 km du centre, conçu par Rastrelli au XVIIIe siècle, nous a encore éblouis par ses fastes, notamment le cabinet d’Ambre complètement restauré depuis 2003.

Puis l’excursion à Petrovorets, à 29 km de la ville nous a permis de visiter le Grand Palais (Peterhof) qui, complètement reconstruit après les destructions de la guerre, domine de ses splendides bâtiments blancs et jaunes un parc comportant une grande cascade et quantité de jets d’eau et fontaines qui devaient rivaliser avec les grandes eaux de Versailles.

C’est dans le centre, place des Arts où se dresse la statue de Pouchkine et sur la perspective Nevski que nous avons fait les magasins le dernier jour de notre séjour avant de décoller de l’aéroport de Poulkovo.

Je ne m’étendrai pas sur la convivialité habituelle de l’ASA qui a fait que les participants ont pu mieux se connaître au cours de la croisière. Un voyage à bord d’un navire de ce genre est toujours conçu pour que les passagers aient toujours quelque chose à faire. Il est possible de participer à de nombreuses activités ; voici, pêle-mêle, toutes celles auxquelles nous pouvions nous joindre : initiation au russe, chant (l’animatrice n’avait jamais eu autant de participants !), danse, musique russe, ateliers de recettes de cuisine, de peinture de matriochka, pliage de serviettes, concerts, jeux divers (loto, etc.), films, soirées dansantes, le tout couronné par le dîner du commandant, ainsi que par le spectacle organisé par les passagers au cours duquel l’ASA a brillé !

Une mention spéciale pour les conférences sur l’Histoire de la Russie car la conférencière était très bonne bien que l’histoire événementielle glorifiât surtout la Sainte Russie et j’ai eu l’impression, en discutant avec les animateurs que l’on tentait de gommer près d’un siècle de communisme. Nous avons même eu une conférence sur l’orthodoxie1. J’avais été frappé par le nombre d’églises, bien que beaucoup aient été détruites ou transformées en musée pour les plus belles, et on en construit de nouvelles, avec l’aval, me semble-t-il, du gouvernement et du président Poutine, que beaucoup des Russes que nous avons vus – mais nous ne sommes que des touristes – semblent soutenir. Il est malheureusement difficile en si peu de temps, et il y a la barrière de la langue, de se faire une idée précise de ce qui se passe dans le pays…

En conclusion, je dirai que ce voyage a été un succès malgré quelques petits retards dus aux transports aériens. Beaucoup, j’en suis persuadé, ont apprécié cette croisière qui nous a permis de découvrir une Russie qui essaie de s’ouvrir au tourisme sous un nouveau jour.

Encore merci aux organisateurs qui ont tout fait pour que ce voyage soit une réussite.

Francis WALLET

Un descriptif du programme de la croisière et des prestations incluses.


Et ci-dessous le programme en images :

Jour 1 : FRANCE - MOSCOU

- Envol pour Moscou. Transfert en autocar et installation à bord de votre bateau. Accueil à bord : cérémonie traditionnelle du "pain et du sel". Dîner et nuit à bord.


Le Maxime Gorki

Jour 2 : MOSCOU

- Visite panoramique : le cœur historique -"Kitaï-Gorod"- la Place Rouge dominée par l’église de Basile-le-Bienheureux et le Kremlin.


Saint Basile

Déjeuner en ville. Puis visite du monastère Novodiévitchi (XVIe siècle), inscrit au patrimoine de l’UNESCO.



Le Monastère Novodiévitchi

Visite de la galerie Tretiakov, qui offre un ample panorama de l’art russe du Xle siècle à nos jours. Dîner et nuit à bord.

Jour 3 : MOSCOU

- Visite du Kremlin, cité fortifiée au cœur de Moscou. Visite de la cathédrale de l’Assomption. Temps libre ou, en option à prendre sur place, palais des Armures. Appareillage en début d’après-midi. Début de la navigation, déjeuner à bord. Dîner et nuit à bord.



Vue sur....le Kremlin



La cathédrale de l’Assomption

Jour 4 : OUGLITCH

- Un impressionnant système d’écluses du canal de Moscou permet de rejoindre la Volga, la "mère des fleuves russes". Déjeuner. Arrivée à Ouglitch, ville associée aux grandes dates de l’Histoire russe : ici mourut en 1591, dans des conditions tragiques, le Tsarévitch Dimitri, fils d’Ivan le Terrible. Visite du Kremlin avec l’église de Saint-Dimitri-sur-le-Sang et de la cathédrale de la Transfiguration. Petit concert de musique liturgique. Dîner et nuit à bord
.



Le site d’Ouglitch



Une écluse géante du canal

La taille des personnages donne une idée des dimensions

Jour 5 : IAROSLAV

- Cette ville de l’Anneau d’Or fondée par laroslav le Sage en 1010 est située au confluent de la Volga et de la Kotorosl. Les fresques des églises, les créations des joailliers, potiers, tisserands sont d’une rare beauté. Visite du monastère de la Transfiguration du Sauveur + aperçu de l’église du prophète Saint-Elie du XVI le siècle, véritable joyau architectural. Visite de l’église Saint-Nicolas le Thaumaturge. Déjeuner, dîner et nuit à bord.



Yaroslav

Jour 6 : GORITSY

- Navigation sur la Cheksna. L’escale à Goritsy permet de se plonger dans la vie d’un village russe : visite de l’école du village, où enfants et enseignants expliquent leur cadre de vie, et d’une maison typique. Promenade sur le territoire du monastère de la Résurrection en cours de restauration. En option à prendre sur place : visite du Monastère de Saint-Cyrille-du-lac-Blanc fondé au XlVe siècle par le moine Cyrille. Déjeuner à bord, thé russe servi en navigation. Dîner et nuit à bord.



Le monastère de Goritsy

*
Jour 7 : KIJI

- Navigation sur le lac Onega. Déjeuner. Arrivée à Kiji dans la région de la Carélie, le Grand Nord russe. Petite île qui s’étire du nord au sud sur 8 km, Kiji est le joyau de l’architecture en bois du XVIIIe siècle. Visite du musée en plein air, classé au Patrimoine de l’Humanité par l’UNESCO, regroupant bâtiments religieux et profanes, l’église de la Transfiguration et l’église de l’Intercession. Dîner et nuit à bord.



Les églises en bois de Kiji

Jour 8 : MANDROGA

- Entre le lac Onega et le lac Ladoga, coule la Svir. Matinée de navigation qui permet de contempler des paysages d’une rare beauté. Déjeuner à bord. Arrêt à Mandroga : promenade libre dans ce village construit à des fins touristiques pour y découvrir le travail artisanal russe, ainsi que les "isbas" en bois typiques de la région. Dîner du Commandant. Dîner et nuit à bord.

Jour 9 : SAINT-PETERSBOURG

- Visite panoramique de la ville, la deuxième de Russie, l’une des plus belles du monde. Palais, places, statues, perspectives, soigneusement restaurés, semblent sortir tout droit des mains de leurs constructeurs. Bâtie sur les îles du delta de la Neva, la "Venise du Nord" est un enchantement pour l’amateur d’art. Vues extérieures de la perspective Nevski, des sanctuaires de Notre-Dame-de-Kazan et de Saint-Isaac, du monastère Smolny... Visite de l’église Saint-Nicolas-des-Marins, illustration du baroque religieux aux décorations opulentes.



L’église saint Nicolas des Marins

Suivant horaires, possibilité d’assister à une partie d’office orthodoxe. Déjeuner en ville.

Visite de la forteresse Pierre-et-Paul et sa cathédrale, au-delà de la Neva, face au Musée de l’Ermitage ; la cathédrale abrite les tombeaux des Empereurs de Russie.



La forteresse Pierre et Paul

Retour à bord. Dîner et nuit à bord.

Jour 10 : SAINT-PETERSBOURG

- Visite du fastueux Palais Catherine, conçu par Rastrelli au XVIIIe siècle et inauguré en 2003 après un travail minutieux de reconstitution des panneaux. Promenade dans les jardins.






Le palais de Tsarkoyé Selo

Déjeuner en ville. Dans l’après-midi, visite du musée de l’Ermitage, le plus célèbre musée russe installé dans l’ancien palais d’Hiver des tsars, et qui doit sa renommée aux salles consacrées aux peintures des écoles italienne, flamande, espagnole, hollandaise, allemande et française, notamment une collection très riche de Rembrandt, de peintures hollandaises du XVIIe siècle et d’impressionnistes français.





Le musée de l’Ermitage

Dîner et nuit à bord.

Jour 11 : SAINT-PETERSBOURG

- Excursion à Petrodvorets, résidence d’été de Pierre le Grand considérée comme le "Versailles russe" : visite du Grand Palais (Peterhof) et promenade dans le parc au bord du golfe de Finlande, avec ses fontaines et statues. Déjeuner, dîner et nuit à bord. En option : "Soirée spectacle folklorique".





Le Grand Palais ( Peterhof )

Jour 12 : SAINT-PETERSBOURG - FRANCE

- Petit déjeuner à bord. Transfert à l’aéroport et envol pour la France. Retour en car jusqu’à la métropole lilloise.

(Photos : F et M.More)


Accueil |
  • Contact
  • | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 1203 / 310319

    Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site 16- Voyages : Compte-rendus   ?

    Site réalisé avec SPIP 3.1.4 + AHUNTSIC

    Creative Commons License