Multicolonnage en FLOAT 04
ASA Lille1 [() Pour activer le formulaire des langues au lieu du menu, dcommenter la bloc qui suit - preferable pour les sites avec beaucoup de langues
ASA - Universite´ Lille 1
Association de Solidarite´ des Anciens
Universite´ Lille 1 - Sciences et Technologies

2013 : Voyage en Ecosse et dans les Orcades ( 2 - 11 juin) [F.WALLET]

samedi 22 juin 2013

Photo du groupe devant la distillerie de whisky à Brora

cliquer sur l’image pour l’agrandir

L'ECOSSE et les ORCADES - 2013

(10 jours – 9 nuits)

Du 2 au 11 juin 2013

Jour 1 - Départ pour Amsterdam (port d’Ijmuiden). Embarquement sur navire DFDS Seaways et installation en cabine de 2 personnes, en fin d’après-midi. Appareillage pour Newcastle. Dîner buffet à bord.

Jour 2Les Borders-Edimbourg : Débarquement à Newcastle. Départ vers les Borders, région frontière entre Angleterre et Ecosse. Visite d’une partie du Mur d’Hadrien. Arrêt à Jedburgh (où se trouve la prison où fut enfermée Mary, reine d’Ecosse). Arrivée à Edimbourg et installation à l’hôtel.

Edimbourg

Jour 3Edimbourg - Visite du centre ville : Holyrood Palace (résidence
écossaise de la Reine), le Royal Mile, Princess Street, vue depuis Calton
Hill, etc. Visite du Château d’Edimbourg. Départ pour Perth.

Jour 4 - Les Highlands : Départ pour Glamis Castle, siège de la famille
Strathmore et lieu de naissance de feue la reine mère. Puis route vers Braemar via
Devil’s Elbow. Arrêt à Balmoral, résidence d’été de la Reine. Visite de la distillerie
royale Lochnagar et dégustation de whisky. Arrivée à Inverness ou environs.

Inverness

Jour 5Départ pour Thurso. Visite en cours de route de Dunrobin Castle (l’un des plus grands châteaux d’Ecosse avec jardin à la française et pierres Pictes) ou Castle of Mey (l’ancienne résidence personnelle de la Reine mère). Continuation vers John O’Groats, le point le plus au nord du Royaume Uni. Logement à Thurso.

Orcades

Jour 6 Croisière aux Iles Orcades : Traversée en ferry. Puis, circuit découverte des îles, avec la Chapelle italienne (construite par des prisonniers italiens pendant la 2ème guerre mondiale), les barrières Churhill, passage à Scapa Flow (où la flotte allemande s’est sabordée pendant la 1ère guerre mondiale). Visite de Skara Brae, village préhistorique. Temps libre dans Kirkwall. Retour en ferry.

Jour 7Loch Ness–Glencoe  : Départ pour Inverness et les bords du Loch Ness.

Loch Ness

Déjeuner à Drumnadrochit (en option, visite du musée du monstre, si temps disponible). Continuation vers Fort William et le Ben Nevis (le plus haut sommet des

Le Ben Nevis

îles britanniques). Arrivée à Glasgow en soirée.

Jour 8 Glasgow – Falkirk - Edimbourg  : Visite du centre de Glasgow et de la très riche collection Burrell. Puis, arrêt à Falkirk : la Falkirk Wheel (ascenseur à bateaux rotatif) ; brève balade en bateau et passage au

Falkirk Wheel

Visitor’s Center. Arrivée à Edimburg en fin d’après-midi : si temps disponible, visite du Musée d’Ecosse.

Jour 9 Edimbourg-Newcastle : Départ pour les Borders via Abbotsford house, résidence de Sir Walter Scott et visite de la Maison (actuellement en rénovation). Déjeuner à Kelso. En fin d’après-midi, arrivée à Newcastle et embarquement sur navire DFDS Seaways. Appareillage pour Ijmuiden. Dîner à bord.

Jour 10Arrivée à Ijmuiden - Amsterdam et retour vers la métropole lilloise en fin de matinée.


Sous le soleil de l'Ecosse (2-11 juin 2013)

Le fait marquant du voyage de l’ASA cette année est, me semble-t-il, le beau temps : nous n’avons pas eu une goutte de pluie en Ecosse, à tel point que notre guide a suggéré que l’anticyclone nous suivait et lorsque, à Glencoe, elle a voulu nous montrer une cascade qu’elle connaissait, celle-ci était à sec...
Très brièvement, car je ne voudrais pas faire un récit chronologique du circuit (1855 kms en Ecosse) voici notre itinéraire, partis d’Ijmuiden (port d’Amsterdam), nous avons débarqué à Newcastle-upon-Tyne, pris la direction d’Edimbourg puis du nord par Inverness Le château à Edimbourg pour aller à Thurso et John O’Groat, point le plus au nord des Iles Britanniques. De là, excursion d’une journée aux Orcades puis retour par Inverness, le Loch Ness, Fort William, le Ben Nevis (1344m, le plus haut sommet du pays), le Loch Lomond et Glasgow puis Edimbourg et traversée vers Amsterdam.

Je crois que de notre voyage nous pouvons retenir les paysages, les châteaux et les monuments ainsi que l’histoire liée à la civilisation.

L’Ecosse sous le soleil c’est une succession de landes colorées en jaune par les ajoncs, de plantations de sapins destinés à fixer le sol et à fournir du bois, de murets en pierres sèches, des moutons à tête noire et des vaches à longues cornes, des montagnes où il reste des plaques de neige, des lacs, en particulier le Loch Ness (il faisait trop beau pour apercevoir le monstre maisnous avons vu les ruines du château d’Urquhart !) et le Loch Lomond avec des villages fleuris, comme à Luss, des bosquets de rhododendrons dans les jardins des châteaux et des habitations. C’est la mer et les oiseaux lorsque nous suivons la route qui longe la côte est et, bien sûr les Orcades. C’est aussi, dirait notre chauffeur, de petites routes et des ponts étroits...

Tout d’abord nous avons pu découvrir le Mur d’Hadrien édifié par les Romains sur 117 Km au 2ème siècle après J-C entre la côte est et la côte ouest, pour protéger l’Empire des Ecossais nous avons visité les ruines et la reconstitution d’un camp romain à Vindolanda.

Puis, après la « frontière » (avec un Ecossais en grande tenue jouant de la cornemuse !), nous avons pu admirer les abbayes de Jedburgh, début du gothique, et de Melrose, gothique dit perpendiculaire.

Edimbourg mérite une mention spéciale : beaucoup d’entre nous ont été frappés par la beauté de la capitale où, naturellement, nous avons vu les principaux monuments (Walter Scott dans Princes Street), le Palais de Holyrood, résidence de la reine lorsqu’elle se rend à Edimbourg, le Château qui domine la ville et ses musées dont l’un renferme la fameuse Pierre de la Destinée, tout un symbole pour la royauté, conservée dans l’abbaye de Westminster, à Londres pendant 700 ans et rendue à l’Ecosse en 1996...Nous avons même pu jeter un coup d’oeil sur le nouveau Parlement que l’assemblée écossaise finit de construire à grands frais.

Nous avons visité trois châteaux tout d’abord le château de Glamis, siège de la famille Strathmore où feue la Reine Mère était née, ainsi que la Princesse Margaret, situé non loin de Balmoral, résidence d’été de la Reine. Puis, sur la côte, en allant vers le nord, nous avons admiré le château de Dunrobin qui date de 1300 et comprend 189 pièces (nous n’en avons vu qu’une vingtaine !). Enfin, à Kelso, le château de Floors appartenant à la famille Roxburghe depuis 1721 est très difficile à photographier tant il est vaste. Caractéristique de ces demeures : elles sont encore habitées par les propriétaires, contiennent un mobilier de toute beauté (beaucoup de meubles français), et possèdent des jardins splendides.

Nous n’avons vu que deux cathédrales : à Kirkwall, aux Orcades, nous avons visité St Magnus, fondée en 1137, qui est un mélange des styles roman ou normand et gothique primitif et à Glasgow nous avons été mis dehors de la cathédrale St Mungo car on ne visitait pas le dimanche matin mais nous avions eu le temps d’admirer l’intérieur...

Glasgow nous a également surpris : la vieille ville avec la Place George et ses statues des hommes célèbres existe toujours mais des quartiers sont en complète rénovation avec de nombreuses nouvelles constructions, un stade, un centre scientifique, un musée. La région, après la disparition des chantiers navals, est passée à la Silicon Glen, domaine de l’informatique.

Nous avons d’ailleurs visité la Collection Burrell, très connue pour ses tapisseries mais qui comprend sculptures, peintures et quantité de trésors qu’on pourrait admirer pendant plusieurs jours.

Enfin, il faut mentionner près d’Edimbourg les ponts sur le Firth of Forth, pont routier et pont ferroviaire à cantilever, construit par des élèves d’Eiffel. Autres curiosités : les 7 écluses du canal calédonien, à Fort Augustus et à Falkirk l’écluse à roue (maintenant réservée à la navigation de plaisance et au tourisme) que nous avons utilisée en faisant une promenade en bateau.

L’excursion aux Orcades nous a donné l’occasion de voir la rade de Scapa Flow où 74 navires de la marine impériale allemande restèrent 10 mois puis se sabordèrent en juin 1919 pour éviter d’être confisqués par les alliés. La majorité des navires a été renflouée entre 1924 et1939 et les 327000 tonnes de métaux récupérées ont été, assez curieusement cédées à l’industrie allemande...C’est également à Scapa Flow que le cuirassé britannique Royal Oak a été torpillé par le sous-marin allemand U-47 le 14 octobre 1939, ce qui a poussé Churchill à faire construire les barrières Churchill, constituées de blocs de béton fermant les passages entre les îles. La route utilise maintenant ces digues, ce qui permet d’apercevoir les restes d’épaves. Nous avons visité la Chapelle Italienne, édifiée à l’aide d’un hangar militaire en demi-lune par les prisonniers italiens qui construisaient les barrages et restaurée dans les années 60 par l’un des prisonniers. Enfin, à Skara Brae, la découverte d’un village néolithique datant de 3000 ans avant J-C nous a impressionnés, tout comme les pierres dressées en cercle à Brodgar, (rappelant Stonehenge), qui sont plus récentes et témoignent de la civilisation préhistorique. L’excursion aux Orcades est un véritable raccourci historique qui nous promène de l’âge de pierre à la deuxième guerre mondiale.

L’histoire est d’ailleurs toujours présente lorsqu’on visite le pays. Je ne me risquerais pas à démêler les luttes et les rivalités entre Ecosse et Angleterre tout au long de la succession des rois où Jacques VI d’Ecosse se change en Jacques Ier d’Angleterre …La généalogie des Stuart, avec Marie Stuart omniprésente nécessiterait plusieurs pages. Je ne sais si, malgré les efforts de notre guide férue d’histoire, les participants ont réussi à assimiler tous les événements .

Que dire maintenant de la convivialité ? Nous avons trouvé les Ecossais très accueillants même si les hôtels, souvent constitués de plusieurs maisons accolées comportent des labyrinthes de couloirs. Nous avons bien supporté la cuisine britannique et nous avons même goûté du haggis (farce à base de mouton et d’aromates) et certains ont bu du sherry (Xérès) lors de l’apéritif organisé le dernier soir..

Bien sûr, nous ne pouvions quitter l’Ecosse sans visiter une distillerie de whisky, ce qui fut fait à Brora, à la distillerie Clynelish où, après dégustation les participants ont pu acheter du pure malt et compléter ainsi les achats de lainages effectués par ailleurs.

En conclusion, ce voyage a été très agréable et très culturel, complété d’ailleurs par la visite à Amsterdam, de quelques salles du Rijkmuseum qui vient d’être rénové.

Encore une fois merci à la commission voyage qui a organisé ce beau parcours.

Francis WALLET


Accueil |
  • Contact
  • | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 2823 / 315920

    Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site 16- Voyages : Compte-rendus   ?

    Site réalisé avec SPIP 3.1.7 + AHUNTSIC

    Creative Commons License