Multicolonnage en FLOAT 04
ASA Lille1 [() Pour activer le formulaire des langues au lieu du menu, dcommenter la bloc qui suit - preferable pour les sites avec beaucoup de langues
ASA - Universite´ Lille 1
Association de Solidarite´ des Anciens
Universite´ Lille 1 - Sciences et Technologies

2006 - Le Bassin de l’Escaut (9 avril) [A.DHAINAUT]

mardi 17 octobre 2006 par André DHAINAUT

Le Bassin de l'Escaut, (9 avril)


(Jardins d’Athéna et ASA)

Cette excursion en car, regroupa une quarantaine de participants et se déroula sous la conduite de notre collègue, le Professeur Francis Meilliez.

C’est le deuxième volet de l’exploration de l’hydrogéologie de la région Nord-Pas-de-Calais. Le premier, en mars 2005, avait été consacré à la partie Ouest de la région. Nous avions découvert notamment l’influence des affaissements miniers sur l’écoulement des eaux et le profil des rivières et canaux.

L’excursion de ce 9 avril nous conduisit dans la partie Est de la région avec l’exploration du bassin supérieur de l’Escaut. Un grand thème sous-jacent : l’importance de ce fleuve en tant que voie de communication vers le Nord (Anvers et la mer du Nord) et vers le Sud (Bassin parisien). L’aspect historique ne fut pas oublié.

L’Escaut et ses affluents constituaient des obstacles pour la circulation terrestre : les gués étaient rares et nécessitaient d’être puissamment défendus comme c’est le cas à Bouchain et à Esnes. Enfin, la géologie fut constamment à l’honneur. A moult reprises, Francis Meilliez attira notre attention sur la relation entre la nature des roches et le relief du paysage.Le premier arrêt eut lieu à Bouchain, sur le bord du canal de l’Escaut, qui montre une belle citadelle érigée par Vauban. Le château d’Esnes fut notre escale pour le midi.

Situé à une dizaine de kilomètres de Cambrai, ce château féodal de fière allure défendait un gué sur un affluent de l’Escaut. Visite l’après-midi aux sources de ce fleuve. Surprise ! Elles sont parfaitement sèches. Ces derniers temps, le niveau de la nappe phréatique a baissé et l’écoulement s’est reporté quelques centaines de mètres en aval.

Après un arrêt au touage de Riqueval, sur le canal de Saint-Quentin, la journée se termina par la découverte de la plate-forme multimodale de Dourges. Ce vaste ensemble est appelé à jouer un rôle considérable dans le développement économique de la région.

Au total, une journée fort sympathique qui, dans la bonne humeur, nous fit découvrir la situation actuelle des voies d’eau dans la région et leurs perspectives dans l’optique de la future liaison du canal Seine-Nord.

A. DHAINAUT


Accueil |
  • Contact
  • | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 197 / 310376

    Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site 14- Sorties   ?

    Site réalisé avec SPIP 3.1.6 + AHUNTSIC

    Creative Commons License