Multicolonnage en FLOAT 04
ASA Lille1 [() Pour activer le formulaire des langues au lieu du menu, dcommenter la bloc qui suit - preferable pour les sites avec beaucoup de langues
ASA - Universite´ Lille 1
Association de Solidarite´ des Anciens
Universite´ Lille 1 - Sciences et Technologies

Visite guidée de la villa CAVROIS

samedi 21 mai 2016

Le lundi 23 mai 2016 à 16 h, jusque 17h30

Visite de la Villa Cavrois

Nous étions une vingtaine en ce lundi 23 mai pour une visite guidée de la villa Cavrois. La pluie incessante de la veille s’était estompée et c’est sous un ciel alternant nuages et éclaircies que nous avons pu découvrir ce monument des années 1930. Son concepteur, l’architecte Robert Mallet-Stevens, avait été rompu auparavant à la réalisation de décors pour le cinéma, et cela se sent dès l’entrée puisque ce n’est pas de face que nous abordons la villa mais sous un angle des trois quarts qui allonge encore ce qui ressemble à un paquebot avec ses toits-terrasses qui sont autant de ponts, son belvédère qui ressemble à une cheminée et les longs rebords des circulations externes qui sont autant de bastingages.
Construite en 1932 sur commande de Paul Cavrois, propriétaire des usines Cavrois à Roubaix cette villa sera occupée par la famille Cavrois avant d’être réquisitionnée par l’armée allemande puis occupée à nouveau par la famille Cavrois qui, alors, la sépare en appartements pour les différents enfants. Elle est vendue en 1987 à un voisin qui souhaite réaliser sur le site une opération immobilière mais qui se heurte à une hostilité grandissante. Elle est alors laissée à l’abandon, pillée, vandalisée. En 2001 l’état la rachète et le Centre des Monuments Nationaux décide de la remettre dans son état initial de 1932.
Les travaux durent jusqu’en 2015 et ont coûté 23 millions d’euros. Ainsi un exemple magistral de l’architecture moderne de l’entre-deux guerres est proposé à la visite.
La façade de briques est impressionnante et a nécessité un savoir-faire remarquable pour que les joints horizontaux, peints en noirs, soient réalisés de façon linéaire sur l’ensemble de la façade. On a une géométrie parfaite entre des lignes verticales et horizontales dont la rigueur est réduite par les décrochements successifs.
L’intérieur répond à une certaine vision esthétique mais aussi fonctionnelle, sociale, hygiéniste. Les espaces sont séparés : espace des parents, des enfants avec une gouvernante, des domestiques. Un système de hautparleurs incorporés dans les murs permet de mettre de l’ambiance mais aussi au chef de famille de s’adresser à tous. Dans chaque pièce, sauf la partie réception, des pendules électriques, elles aussi incorporées dans le mur, rappellent l’heure et donc le rythme de la vie commune, peut être aussi le travail.
La lumière est omniprésente, y compris dans la salle de bains : baies vitrées immenses, miroirs et éclairage indirect grâce à des gorges cachées. Ce qui fait que l’on est dans les salles de réception à la fois dedans et dehors.
La plus remarquable surtout est qu’il s’agit d’une œuvre architecturale totale puisque l’aménagement intérieur a été conçu en même temps par le même architecte, en fonction des besoins exprimés. C’est un tout qui respire le luxe, avec une sobriété des lignes remarquable. Les bois exotiques, les marbres divers sont utilisés pour le revêtement du sol mais aussi pour les revêtements muraux. De ce fait il y a peu de place pour la fantaisie. On ne voit pas comment on pourrait accrocher un tableau par exemple. Seules des sculptures pourraient s’intégrer et bien sur un mobilier adapté. Le choix d’un modernisme visant à simplifier la vie est partout présent. Un petit exemple : il y a dans la salle de bains des parents (de 60m2 quand même !) un pèse-personne dont le cadran est intégré dans le mur.
Si vous visitez n’oubliez pas le sous-sol : c’est la cale du navire avec ses caves, son système électrique, de chauffage, ses réserves, sa buanderie. Là encore tout est fonctionnel.
J’aurai garde d’oublier de parler du jardin et du miroir d’eau de 72 m de long dans lequel la villa se reflète et se situe dans l’axe de symétrie de la construction par rapport à l’entrée (photo cicontre).
C’est donc toute une conception architecturale et sociale que traduit ce monument.
Au-delà de cette première visite qui en a surpris plus d’un ou d’une, qui se sont retrouvés le soir un peu à l’étroit chez eux, nous proposerons une nouvelle visite en octobre ou novembre. Il faudra s’y prendre vite car la demande est grande.

Jacques DUVEAU


Accueil |
  • Contact
  • | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 77 / 310580

    Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site 14- Sorties   ?

    Site réalisé avec SPIP 3.1.6 + AHUNTSIC

    Creative Commons License