Multicolonnage en FLOAT 04
ASA Lille1 [() Pour activer le formulaire des langues au lieu du menu, d?commenter le bloc qui suit - preferable pour les sites avec beaucoup de langues
ASAP - Universite´ Lille
Association de Solidarite´ des Anciens Personnels
de l'Universite´ de Lille

Entretien avec V.Cordonnier

vendredi 7 décembre 2018

 

CORDONNIER Vincent

Résumé de l’entretien avec Vincent CORDONNIER

L’entretien a été réalisé le 14 octobre 2015 par Marie-Paule Quétu et Jean-Pierre Sawerysyn.

Vincent Cordonnier (VC) est né en 1937. Ingénieur ISEN en 1960, il passe sa thèse en 1968, après avoir été Directeur des Etudes à l’ISEN et enseignant à l’Université Paris Dauphine. Il a été nommé Maitre de Conférences à la Faculté des Sciences de Lille en 1972, puis professeur d’informatique en 1978. VC a été un pionnier en enseignement et en recherche, et a eu beaucoup de responsabilités nationales et internationales aussi bien à l’université que dans d’autres structures…

De formation électronique, VC développe d’abord une équipe de recherche autour des aspects matériels de l’informatique et en particulier des machines non conventionnelles (1965-1978). Par la suite, il créera une équipe d’informatique graphique (1979-1987), qui conduira à la réalisation de simulateurs médicaux, puis une autre autour de la carte à puces et de la sécurité informatique avec la société Gemplus à partir de 1989. Ses travaux de recherche ont impliqué de nombreux liens avec le monde économique et industriel et ont fourni de nombreux débouchés à nos étudiants.

En enseignement, il établit une ouverture sur les entreprises en créant, en 1974, la Maitrise d’informatique appliquée à la gestion (MIAGE) – première formation professionnalisante de l’université de Lille1 avec l’IAE et avec 30% d’enseignants issus du monde économique – puis en créant la MIAGE en Formation Continue avec le CUEEP, et le DESS réseaux avec l’ENIC.

VC évoque l’émergence difficile de l’informatique au sein de l’université de Lille, la résistance rencontrée pour avoir une existence réelle et une autonomie (postes, matériel, nouvelles filières, etc.), mais aussi l’association réussie avec l’électronique et l’automatique dans l’UFR d’IEEA.

Il évoque aussi les problèmes d’introduction à petits pas de l’informatique dans les autres formations de l’université, les liens qui ont existé depuis le début avec le monde de l’entreprise (AREMI et ADRINORD) aussi bien en enseignement qu’en recherche, le choix de faire de la recherche appliquée, qui demande des moyens importants, ce qui implique que de nombreux travaux ont été faits sous contrat, la création du LIFL en 1983, les relations avec l’Université Catholique de Lille, etc.

Marie-Paule Quétu

Retour au sommaire


Accueil |
  • Contact
  • | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 27 / 350069

    Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site 09- Histoire et Mémoire   ?

    Site réalisé avec SPIP 3.2.0 + AHUNTSIC

    Creative Commons License