Multicolonnage en FLOAT 04
ASA Lille1 [() Pour activer le formulaire des langues au lieu du menu, d?commenter le bloc qui suit - preferable pour les sites avec beaucoup de langues
ASAP - Universite´ Lille
Association de Solidarite´ des Anciens Personnels
de l'Universite´ de Lille

Entretien avec Francis WALLART

vendredi 7 décembre 2018

 

WALLART Francis

Résumé de l’entretien avec Francis WALLART

L’entretien a été réalisé le 21 novembre 2013 par Jean-Pierre Sawerysyn.

Francis Wallart est né le 10 février 1958 à Ham-en-Artois (62190). Titulaire d’une licence de chimie, il entra au laboratoire de Marie-Louise DELWAULLE en 1960 pour y préparer un DES, puis une thèse d’Etat. Dès la première année, il bénéficia d’un poste d’assistant. La disparition brutale de M.-L. DELWAULLE en juillet 62 ébranla le laboratoire, qui se retrouva alors sans direction.

Après une période d’incertitudes, c’est Michel DELHAYE qui en devint le directeur. Avec la « bande des quatre », constituée de DELHAYE, BRIDOUX, MIGEON et WALLART, et la collaboration d’un partenaire industriel, il participa à la conception et la construction du premier spectromètre Raman français. La vocation instrumentale de l’équipe était née. Une collaboration suivie avec le partenaire industriel se développa. A la création du LASIR, nouveau « Laboratoire propre du CNRS », F. WALLART prit la direction de la composante lilloise du LASIR.

C’est en faisant un stage post-doctoral aux USA qu’il découvrit l’importance de valoriser les résultats de recherche. Cette démarche a probablement déterminé toute sa carrière. Il fut successivement « chargé de mission industrielle » (CMI) du CNRS pendant 12 ans, puis Délégué régional à la recherche et la technologie (DRRT) pour le Nord-Pas de Calais pendant 18 ans. A ce titre, il s’est non seulement attaché à promouvoir les activités de recherche scientifique et technologique de sa région auprès des instances nationales, mais il s’est également employé, au cours des trois premiers contrats de plan Etat-Région (CPER) (1984-1999), à stimuler de nombreux regroupements de laboratoires.

Par ailleurs, il s’est fortement impliqué dans la création de la TECHNOPOLE VERTE jouant le rôle de vivier pour incubateurs d’entreprises, de TECHNOVAL comme pépinières d’entreprises, et du Centre de recherche en environnement industriel de Dunkerque (CREID).

A la fin de son entretien, Francis WALLART donne sa vision sur les universités nouvelles et donne son point de vue sur le projet de regroupement des universités de la région en tant qu’ancien président du PUEL Nord-Pas de Calais. Il exprime également son plus grand regret de n’avoir pas réussi à faire implanter le projet Soleil dans sa première version. Il en donne la raison… plutôt inattendue !

Jean-Pierre Sawerysyn

Retour au sommaire


Accueil |
  • Contact
  • | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 27 / 357740

    Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site 09- Histoire et Mémoire   ?

    Site réalisé avec SPIP 3.2.0 + AHUNTSIC

    Creative Commons License