Multicolonnage en FLOAT 04
ASAP Lille [() Pour activer le formulaire des langues au lieu du menu, d?commenter le bloc qui suit - preferable pour les sites avec beaucoup de langues
ASAP - Universite´ Lille
Association de Solidarite´ des Anciens Personnels
de l'Universite´ de Lille

Entretien avec Gérard BISKUPSKI

vendredi 14 décembre 2018

 

BISKUPSKI Gérard

Résumé de l’entretien avec Gérard BISKUPSKI

L’entretien a été réalisé le 22 septembre 2016 par Jean-Pierre Sawerysyn et Yvonne Mounier.

Gérard Biskupski a obtenu le bac Mathématiques en 1960. Il a fait deux années de « prépa » tout en passant une propédeutique MGP à la Faculté des sciences de Lille. Il a obtenu ensuite une licence de physique. Pendant sa dernière année de licence, en 1964-65, il a pris un poste de moniteur. En octobre 1965, il a obtenu un poste d’assistant à l’Institut de Physique de Lille. Il a passé le DEA de Physique des Solides en 1966. Il a été nommé maître-assistant à Lille 1 en octobre 1971, puis Professeur à Lille 1 en 1988.

Il est entré au laboratoire « Moriamez » dont les travaux sur les ultra-sons l’avaient séduit. En 1967, ce laboratoire a déménagé pour s’installer sur le campus d’Annappes. En 1969, le laboratoire « Moriamez » a encore déménagé, cette fois au Centre Universitaire de Valenciennes. Il a effectué son service militaire en 1969-70. Il a soutenu une thèse de 3ème cycle en janvier 1971.

Après sa thèse de 3ème cycle, il est entré dans l’équipe de physique des solides, dirigée par Henri Dubois, au sein du LSH. Il s’est intéressé au mécanisme de conduction dans les semi-conducteurs. Au niveau expérimental, il avait besoin de très basses températures et de champs magnétiques élevés. Aussi, dès 1973, il est allé au CRTBT à Grenoble pour effectuer ses mesures. Il a soutenu une thèse d’État sur ce sujet en avril 1982, intitulée « Mécanisme de conduction dans la bande d’impuretés et transition métal isolant dans InP et InSb en présence d’un champ magnétique ». Sir N.F. Mott, Prix Nobel de physique, a participé à son jury.

De retour du service militaire en octobre 1970, il a dû aller faire son enseignement à l’antenne universitaire de Calais. À Calais, il a d’abord dispensé des TDS et TPS de physique en première année de D.U.E.S. En 1984, on lui a confié des cours de première année, puis les cours d’électromagnétisme et de thermodynamique de la deuxième année de DEUG. En 1994, après la création des universités nouvelles en région Nord-Pas-de-Calais, il a encore assuré un demi-service à l’ULCO et il a repris des cours à Lille dans les trois cycles.

G. Biskupski connaît bien l’histoire de l’enseignement supérieur universitaire à Calais dont il décrit ensuite la création et l’évolution, jusqu’à la création de l’Université du Littoral-Côte d’Opale (ULCO) en 1991.

Jacques Crampon

Retour à l’ensemble des résumés


Accueil |
  • Contact
  • | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 58 / 374751

    Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site 09- Histoire et Mémoire   ?

    Site réalisé avec SPIP 3.2.5 + AHUNTSIC

    Creative Commons License