Multicolonnage en FLOAT 04
ASAP Lille [() Pour activer le formulaire des langues au lieu du menu, d?commenter le bloc qui suit - preferable pour les sites avec beaucoup de langues
ASAP - Universite´ Lille
Association de Solidarite´ des Anciens Personnels
de l'Universite´ de Lille

Entretien avec Alain MOÏSES

jeudi 17 janvier 2019

 

MOÏSES Alain

Résumé de l’entretien avec Alain MOÏSES

L’entretien a été réalisé par Bernard Pourprix et Jean-Pierre Sawerysyn en mars 2015.

Alain Moïses a vécu à Roubaix. Après un Certificat d’études primaires, il entre en 5ème au lycée technique Turgot. Tout en préparant des diplômes professionnels, il obtient un Bac technique en 1958. Il aurait souhaité faire médecine mais, vu son parcours antérieur, c’était trop long. Il s’inscrit donc en Mathématiques Générales à la Faculté des sciences de Lille. Ensuite, il y prépare les certificats de licence de physique.

Etant attiré vers la recherche, il se voit proposer en 1962-63 un poste d’assistant délégué à la Faculté de médecine. Il est assistant une année en médecine pour y enseigner la physique. Puis le doyen Roig lui propose un poste d’assistant en Physique à la Faculté des sciences. Fin 1966, toujours stagiaire au bout de trois ans, il a un entretien avec Roig, et il est alors nommé maître-assistant stagiaire en 1967.

Il commence à travailler en recherche à l’Institut de Physique à Lille avec R. Wertheimer en spectroscopie hertzienne. Il passe un DEA d’optique mention « spectroscopie hertzienne » en 1966, puis il soutient une thèse de troisième cycle en 1967, sous la direction d’Agnès Bauer.

Il décrit ensuite sa vision des événements de mai 1968 à Annappes.

Après le déménagement de Lille à Annappes, il a changé d’orientation en recherche en travaillant sur les ondes hétérogènes dans le domaine hertzien, en physique des stases anisotropes, labo que Jean Billard commençait à développer à Lille1. Ayant rencontré d’énormes difficultés dans la mise au point de ses expériences, il a préféré mettre un terme à son activité de recherche en 1985 pour se consacrer pleinement à ses activités d’enseignement et d’administration.

Alain Moïses a assumé de nombreuses responsabilités administratives. En 1985, il a pris la direction de l’UFR de physique, qu’il a quittée en 1987 pour se consacrer à ses fonctions de Vice-Président de l’université, chargé des bâtiments et de la logistique, sous la présidence d’Alain Dubrulle.

Alain Moïses présente ensuite toutes les réalisations, en termes de nouvelles constructions, qu’il a conduites dans le cadre du plan Université 2000. Il explique pourquoi et comment il a créé la direction de la logistique en étant parfois en opposition avec le secrétaire général de l’époque. Il a poursuivi son action sous les présidences de P. Louis et de J. Duveau.

Jacques Crampon

Retour à l’ensemble des résumés


Accueil |
  • Contact
  • | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 58 / 376792

    Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site 09- Histoire et Mémoire   ?

    Site réalisé avec SPIP 3.2.5 + AHUNTSIC

    Creative Commons License