Multicolonnage en FLOAT 04
ASAP Lille [() Pour activer le formulaire des langues au lieu du menu, d?commenter le bloc qui suit - preferable pour les sites avec beaucoup de langues
ASAP - Universite´ Lille
Association de Solidarite´ des Anciens Personnels
de l'Universite´ de Lille

Entretien n°1 avec Eugène CONSTANT

jeudi 7 février 2019

 

CONSTANT Eugène 1

Résumé de l’entretien n°1 avec Eugène CONSTANT

L’entretien a été réalisé le 4 février 2013 par Yves Crosnier et Bernard Pourprix.

Issu d’une famille d’industriels, Eugène Constant obtient le baccalauréat en 1954. Il fait une très courte expérience de la Taupe et passe ensuite un an dans une entreprise où il est le seul bachelier parmi 200 personnes. Après quoi, en 1955, il entre comme étudiant à la faculté des sciences de Lille et y effectue un parcours éclair d’études supérieures, terminé en 1959 en ayant obtenu : MPC, une licence de Physique comportant les CES d’Electricité, Optique, Electronique et Chimie, et 3 DES en Electronique, Physique Théorique et Astronomie Approfondie. Il prépare dans la foulée une thèse de doctorat ès-sciences physiques avec le Professeur d’Electronique Roger Arnoult et la soutient fin 1962. C’est toute cette expérience, menée tambour battant, que nous décrit le début de l’entretien, mélangeant regard critique sur la vieille faculté mais aussi une certaine nostalgie de son organisation « mandarinale ». Après un intermède de deux ans de service militaire, il retourne dans le laboratoire d’Electronique dont la direction est alors assurée par Robert Gabillard et André Lebrun, et, dès la fin de 1964, il est nommé Maître de Conférences.

La deuxième partie de l’entretien met en scène le scientifique passionné, l’homme de laboratoire et animateur hors pair qu’est E. Constant. Toute sa carrière va être consacrée à travailler sur des sujets relatifs aux matériaux, composants et systèmes de microélectronique avec l’objectif ambitieux de promouvoir sur le Nord de la France une recherche à fort potentiel novateur dans ce domaine. Très tôt distingué par le CNRS et bénéficiant de l’admiration et de l’appui de ses collègues électroniciens, en particulier R. Gabillard et A. Lebrun, il va réussir à toujours placer son activité dans le cadre du CNRS, obtenant le titre d’équipe associée en 1971, puis de laboratoire associé en 1974 et, enfin, d’unité mixte de recherche en 1992 : l’Institut d’Electronique, de Microélectronique et de Nanotechnologie (IEMN), vaste regroupement de tous les laboratoires de l’université de Lille, de celle de Valenciennes et de l’Institut Supérieur d’Electronique du Nord travaillant dans ces domaines. En 1998 E. Constant part en retraite. Il laisse derrière lui le bel héritage de l’IEMN, un centre de recherche en électronique dans le concert des grands laboratoires de réputation internationale (voir l’Histoire de la création de l’IEMN, 2ème entretien avec E. Constant, réalisé le 4 Mars 2014).

Yves Crosnier

Retour à l’ensemble des résumés


Accueil |
  • Contact
  • | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 35 / 376792

    Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site 09- Histoire et Mémoire   ?

    Site réalisé avec SPIP 3.2.5 + AHUNTSIC

    Creative Commons License