Multicolonnage en FLOAT 04
ASAP Lille [() Pour activer le formulaire des langues au lieu du menu, d?commenter le bloc qui suit - preferable pour les sites avec beaucoup de langues
ASAP - Universite´ Lille
Association de Solidarite´ des Anciens Personnels
de l'Universite´ de Lille

Des archives en lieu sûr

samedi 13 avril 2019 par Marie-Thérèse POURPRIX

 

Des archives en lieu sûr

Des archives de la Faculté des sciences étaient entreposées à l’ASA depuis longtemps. A la mi-juillet 2015, une partie d’entre elles ont été versées aux Archives départementales du Nord (AD59) où elles sont désormais consultables par tous. Ce versement, agréé par le Président de l’université, consistait en une palette d’environ un mètre cube d’archives administratives datant parfois de la création de la Faculté des sciences (1854). Retraçons brièvement l’histoire de ces archives et de leur versement.

Il y a plus de vingt ans, peu après la création de l’ASA, quelques pionniers autour de Michel Parreau ont pris le parti de rassembler les archives administratives de la Faculté des sciences. Les rats et l’humidité des caves de la place Philippe Lebon d’une part, le rapatriement sur le campus de Villeneuve d'Ascq d’autre part, s’étaient chargés d’en diminuer le volume. Ce qui en restait fut confié à l’ASA. Ces archives, parfois incomplètes, furent utilisées en particulier pour l’écriture de l’histoire de la Faculté des sciences. Leur volume s’est agrandi peu à peu avec les archives personnelles de Jean Schiltz, Michel Parreau, Francis Meilliez, etc.

JPEG - 84.9 ko
Avant versement

La question se posait toutefois de pouvoir garantir la pérennité de ces archives dans les locaux de l’ASA, locaux limités et non prévus à cet usage. D’autre part, les AD avaient averti l’ASA en septembre 2011 de l’existence d’un cadre législatif et réglementaire (code du patrimoine) et du caractère public de ces archives administratives.

Ce statut d’archives publiques rendait nécessaire leur versement et conservation aux Archives départementales pour en permettre une communication à tous les chercheurs en salle de lecture.

Pendant presque quatre ans, un groupe de l’ASA (Nelly Hanoune, Pierre Louis, Jeanne Parreau, Jean-Paul Rogel et moi-même) s’est attaché à répertorier le contenu de ces archives sur un fichier « excel », tout en les triant, rangeant et classant, ceci en concertation avec les AD. En février 2015 le travail de recensement et de classement de l’ASA était achevé. En juin, un travail de reconditionnement et de cotation des seules archives administratives (courriers de doyens, délibérations de conseils, listes de diplômés, etc.) fut effectué par Ophélie Gérard, assistante de conservation au service contrôle et collecte des archives publiques.

Après accord signé de la direction de Lille 1, un premier versement s’effectua donc mi-juillet.

JPEG - 111.5 ko
Départ des archives

Nous pouvons être rassurés, nos vieux registres sont désormais mis à la disposition du public et objets de grands soins (cotés 3268 W).

Entre-temps d’autres archives étaient récoltées et mises à l’abri. Ainsi, l’ASA ayant signalé l’imminence du déménagement du bureau de Robert Gabillard resté intact au P3, un « fonds » éponyme était collecté en 2013 par les Archives départementales du Nord. Par ailleurs, en début d’année 2015, Jean-Paul Rogel suivait pour l’ASA le versement aux AD des dossiers des étudiants scolarisés à la Faculté des sciences entre 1890 et 1970, dossiers conservés jusqu’alors par les services de la Scolarité de Lille 1 (cotés 3239 W).

Le travail n’est pas fini, car toutes les archives, en particulier certains « fonds », n’ont pas encore été versés. Un travail sur les photos et diapos entreposées à l’ASA, concernant la Faculté des sciences et l’Université, est aussi arrivé à son terme. Il faut espérer que la collaboration particulièrement fructueuse avec les Archives départementales du Nord se poursuivra.

Le 25 novembre 2015